Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Articles scientifiques | Ping Huang est chercheure au Groupe de recherche en Cyberdiplomatie et Cybersécurité

Fonds de la Francophonie pour les Infrastructures en Afrique (FFIA)

La publication est parue en octobre 2019, 30 octobre 2019

Fonds de la Francophonie pour les Infrastructures en Afrique (FFIA)

Pour réellement avoir un impact durable sur le bien-être des citoyens des pays émergents, l’Organisation Internationale de la Francophonie doit se préoccuper du facteur de développement économique et social le plus important à savoir les infrastructures de transports, de télécommunications, d’énergie et d’eau potable. La création d’un Fonds de la francophonie pour les infrastructures en Afrique (FFIA) et de Chaires de recherche associées devrait susciter l’adhésion des États et Gouvernements membres de l’OIF, d’investisseurs institutionnels privés, et d’instances de recherche post secondaires et universitaires. Le Fonds FFIA pourrait servir de pont de coopération entre les pays de la francophonie et la Chine dont le mégaprojet « Une Ceinture, une Route » pourrait offrir des opportunités significatives de coopération. Ce fonds pourrait ainsi devenir un outil de grande envergure pour le développement économique autopropulsé de l’Afrique au bénéfice non seulement des Africains mais aussi de toute la francophonie.

Vous trouverez le texte intégral en pièce jointe.

D'autres publications

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

In Arès, Mathieu et Éric Boulanger (sous la dir.) (2016) Christophe Colomb découvre enfin l’Asie : Intégration (...), 19 décembre 2019, par Mathieu Arès, Ping Huang, Michèle Rioux

Articles scientifiques | Ping Huang est chercheure au Groupe de recherche en Cyberdiplomatie et Cybersécurité

Fonds de la Francophonie pour les Infrastructures en Afrique (FFIA)

Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC)

La publication est parue en octobre 2019, 30 octobre 2019, par Ping Huang


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)