Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interdisciplinaire de recherche en développement international et société (CIRDIS) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Alain-G. Gagnon est professeur au département de science politique de l’UQAM et membre du CRIDAQ

Multinational federalism : challenges, shortcomings and promises

L’article a été publié dans Regional & Federal Studies, juin 2020, 27 juillet 2020

Résumé de l’article

« Democratic multinational federalism is not to be conceived as panacea but as a concrete way of achieving three key objectives that are essential for the management of conflicts, namely (1) decoupling and distinguish the notions of ‘nation’ and ‘state’, (2) strengthening a sense of identity through the implementation of politics of recognition and (3) developing a better equilibrium between self-rule and shared rule through the implementation of a multiplicity of collaborative initiatives while valuing the principle of political autonomy. Multinational federalism can lead the way in developing policy instruments that put limits to the domination of the majority nation over other national groups. To the extent that minority nations are treated fairly, one would expect that state stability would be greatly augmented and that constitutional loyalty would gain prominence. Self-restraint on the part of the majority nation is more a guarantee of success than the imposition of norms. »

Pour commander cet article :
https://www.tandfonline.com/doi/full/10.1080/13597566.2020.1781097

Pour citer cet article :
Alain-G. Gagnon (2020) Multinational federalism : challenges, shortcomings and promises, Regional & Federal Studies, DOI : 10.1080/13597566.2020.1781097

D'autres publications

La Charte des Nations Unies a récemment célébré ses 75 ans

ONU75 et l’influence du Canada et du Québec

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Nous vous invitons à répondre à un court sondage d’ici le 7 août 2020, 7 août 2020

Ouvert aux étudiant.e.s inscrit.e.s à temps plein dans un programme de doctorat à l’UQAM pour l’année 2020-2021

Offre d’emploi - Responsable à la recherche et au contenu à l’IEIM

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Date limite : 21 août, 17h, 3 août 2020


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)