Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Regards de l’IEIM | COVID-19 | Regards de l’IEIM | COVID-19

Penser le nationalisme en contexte pandémique

Ce document a été rédigé par Jeremy Elmerich, candidat au doctorat en science politique à l’UQAM, membre étudiant du CRIDAQ et récipiendaire de l’une des Bourses-stages Banque Scotia-IEIM 2020., 31 août 2020

Dans le cadre de la série Regards de l’IEIM, nous avons le plaisir de vous proposer cette semaine un texte intitulé Penser le nationalisme en contexte pandémique . Le texte vise notamment à revenir sur l’influence du nationalisme dans la gestion de la pandémie de COVID-19 et à analyser quelques-unes de ses manifestations, suggérant des terrains de recherche que l’auteur juge fertiles pour mieux comprendre un ressort dont les potentialités sont multiples.

 La pandémie de coronavirus qui a frappé notre planète a paru réveiller ou révéler la vigueur d’un phénomène toujours prégnant. 

 Sur l’autel d’une forme de préférence nationale ou d’un « intérêt supérieur de la nation », de nombreux États se sont livrés à des pratiques déloyales. Ici et là, des masques ont été dérobés, jusque sur le tarmac des aéroports, et parfois au sein d’un même État .

 Le désir d’excellence collective (et de reconnaissance) peut enjoindre à une saine émulation, comme au respect des consignes élémentaires de sécurité collective. C’est un enseignement dont il faudrait se rappeler, dans la quête d’un remède. 

Découvrez le texte complet en pièce jointe.

Auteur

Jeremy Elmerich est doctorant en science politique à l’UQAM et membre étudiant du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie (CRIDAQ). Il est également récipiendaire de l’une des Bourses-stages Banque Scotia-IEIM 2020.

D'autres publications

Dossiers d’actualité | Diane Alalouf-Hall est doctorante en sociologie à l’UQAM et chercheure associée à l’Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

La Covid-19 force à décentraliser l’action humanitaire

Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Le texte a été publié dans La Conversation, 12 novembre 2020, par Diane Alalouf-Hall

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Université du Québec en Outaouais (UQO) Blogue Un seul monde

Texte rédigé par Caroline Beauchamp, étudiante à la maîtrise en sciences sociales du développement, concentration (...), 26 octobre 2020

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Ce document a été rédigé par Brice Armel Simeu, doctorant en science politique à l’UQAM, chercheur au CEIM et lauréat du (...), 12 octobre 2020, par Armel Simeu_Brice

David Morin est professeur agrégé à l’École de politique appliquée à l’Université de Sherbrooke et co-titulaire de la Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents

Les différents visages des antimasques

Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents

L’article est paru dans La Presse, 26 septembre 2020, par David Morin

Dossiers d’actualité | Un texte de Jean-Denis Garon, Étienne Lalé, Julien Martin (CRILFM), Florian Mayneris, Sophie Osotimehin, Charles Séguin et Dalibor Stevanovic, professeurs au Département des sciences économiques de l’UQAM

Réflexions pour la relance du Québec : productivité de la main-d’œuvre, investissements et mutations du commerce international

Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM)

CIRANO, Perspectives, 2020PR-03, Août 2020, 25 septembre 2020, par Julien Frédéric Martin

Dossiers d’actualité | Un texte de Alexandre P. Bédard, Caroline Coulombe et Karine Rajoelisolo Debergue (OCCAH)

Les arts et la culture sont essentiels et il faut poursuivre leur déconfinement

Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Le texte a été publié dans La Conversation le 21 septembre 2020, 21 septembre 2020

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) LATICCE

Ce document a été rédigé par Jean-Robert Bisaillon, candidat au doctorat en science politique à l’UQAM et co-directeur (...), 21 septembre 2020

Rapport | Antonios Vlassis (Center for International Relations Studies-CEFIR, Université de Liège) est membre du CEIM

Gouverner le commerce numérique mondial à l’ère de la pandémie de la COVID-19

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Rapport d’analyse, Septembre 2020, 15 septembre 2020, par Antonios Vlassis

Dossiers d’actualité | Texte rédigé par Marion Deslandes-Martineau, Patrick Charland, Olivier Arvisais et Valérie Vinuesa de la Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC)

Éducation et COVID-19 : entre défis et possibilités

Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC)

Publié sur le site internet de la Commission canadienne pour l’UNESCO, 14 septembre 2020, 14 septembre 2020

Michèle Rioux est professeure au département de science politique à l’UQAM et directrice du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et Julien Martin est professeur au Département des sciences économiques, titulaire de la Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales et membre du CEIM

COVID-19 : dans quel monde allons-nous vivre après ?

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM)

L’article est paru dans Châtelaine le 8 septembre 2020, 8 septembre 2020, par Julien Frédéric Martin, Michèle Rioux


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)