Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Séminaires et conférences | Webconférence organisée par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et le CEPCI

La mondialisation face à la crise #3

Vendredi 30 octobre 2020, de 10h à 13h, en ligne

Mondialisation face à la crise #3, webconférence CEIM-CEPCI

En partenariat avec l’Association internationale de science politique (IPSADigital) et l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) et le Centre d’études pluridisciplinaires en commerce et investissements internationaux (CEPCI) présentent la troisième conférence de son cycle "La mondialisation face à la crise" le 30 octobre 2020 de 10h à 13h.

Cette crise est un moment historique qui tracera la voie entre de multiples trajectoires sociales et économiques qui marquent les sentiers possibles de la gouvernance économique mondiale. Si la démondialisation n’est pas souhaitable ni possible dans plusieurs secteurs d’activités, des impératifs nouveaux de coopération surgissent pour sécuriser les populations des risques de la mondialisation.

Quelles sont les différentes réponses, leurs avantages, et leurs limites ? Peut-on dresser une cartographie des trajectoires les plus pessimistes (concurrence, rivalité et déconnexion) aux plus optimistes (solidarité et remondialisation) ? Au niveau national, nous analyserons les schémas de réponse à la crise (changements rapides d’approvisionnements, plans de stabilisation et de relance, maîtrise des vulnérabilités qui découlent des chaînes de valeurs globales). Nous identifierons les réponses nationales et analyserons sommairement leurs impacts et leurs limites. Les tendances à la concentration économique, aux relocalisations et les multiples interventions étatiques feront l’objet d’une analyse sur les impacts à court, moyen et long termes.

La crise actuelle nous amène à réfléchir sur l’importance de la coopération internationale en temps de crise et en prévention des crises (mécanismes de réponses rapides à imaginer). Qui assurera le leadership au niveau international en ce sens afin que nos institutions et les règles s’en trouvent améliorées pour nous aider à relever les défis du futur ? Quelles sont les institutions capables de répondre et de manière à fournir des bases d’une coopération entre les acteurs de la mondialisation pour outiller les générations futures qui feront face à des crises similaires ? Nous aborderons les tendances actuelles liées à la pandémie au niveau de la réorganisation des rapports mondiaux - la géoéconomie/géopolitique de la gouvernance mondiale entre deux hégémonies ainsi que le rôle grandissant des grandes entreprises du numérique - pour situer le contexte international dans lequel s’inscrivent et se déploient les interventions des États.

Cet événement a notamment été l’occasion d’assister à la présentation de Brice Armel Simeu, étudiant chercheur affilié au CEIM et l’un des lauréats du concours d’appel à projets de recherche sur les impacts de la COVID-19 de l’IEIM. Ce projet a été rendu possible grâce au soutien du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec.

Organisé par

D'autres activités

Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ)

Date limite : 1er décembre 2020

Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

Lundi 30 novembre 2020, de 12h30 à 14h, en ligne


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)