Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de développement curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Ouvrages collectifs | Sous la direction de Mounia Ait Kabboura et Mohamed Fadil

Allah et la polis : quel islam pour quelle identité ?

Presses de l’Université de Montréal, 2021, 264 pages, 16 avril 2021

Cet ouvrage examine en profondeur le dilemme de l’intrication du politique et du religieux dans la Polis contemporaine de l’Islam (l’État-nation) et en met à jour les rapports intimes ainsi que la façon dont il a évolué au fil des siècles – de l’islam ethnique et culturel à l’islam idéologico-politique. Il rassemble des contributions critiques et originales de plusieurs chercheurs appartenant à différentes institutions universitaires (du Québec, du Maroc, de la Tunisie et de la France) et à des disciplines diverses (sociologie, histoire, science politique, philosophie). Ce regard croisé souligne le rôle de l’islam dans la construction de l’identité politique et de l’imaginaire collectif, en tenant compte de leurs modes d’agir idéologique, social, culturel et juridique à des époques et dans des espaces culturels et géographiques donnés, tout en s’attardant sur de grandes questions comme la radicalisation, l’islamophobie et la condition féminine.

Destiné à ceux et celles qui s’intéressent particulièrement aux modèles politico-religieux liés à l’islam, ce livre s’adresse également au grand public, dans la mesure où la question de l’islam et de l’islamisme est de plus en plus populaire en Occident comme dans le monde arabo-musulman.

Mounia Ait Kabboura est chercheuse postdoctorale au Centre des études islamiques à l’Université McGill et responsable de la recherche et des activités scientifiques sur l’islam à la Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique à l’Université du Québec à Montréal.

Mohamed Fadil est professeur-chercheur en sociologie et membre du Laboratoire de sociologie et de psychologie, de l’Université Sidi Mohammed Ben Abdellah Fès Maroc. Il est également chercheur associé à la Chaire sur la gestion de la diversité culturelle et religieuse de l’Université de Montréal.

Pour en savoir plus sur cet ouvrage et pour se le procurer, veuillez consulter le site internet des Presses de l’Université de Montréal.

Mots-clés

D'autres publications

François Audet est directeur de l’IEIM et professeur à l’École des sciences de la gestion (ESG)

Le dilemme : aider, sans reconnaître les talibans

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH)

L’article est paru dans La Presse, 14 octobre 2021, par François Audet

Dossiers d’actualité | Brice Armel Simeu est doctorant en science politique à l’UQAM et chercheur en résidence au CEIM

The COVID-19 pandemic has made us reliant on digital technologies, eroding our privacy

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

L’article est paru dans The Conversation, 13 octobre 2021, par Brice Armel Simeu


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)