Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (CERIAS) Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) Centre d’études sur le droit international et la mondialisation (CEDIM) Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ) Centre interuniversitaire de recherche sur les relations internationales du Canada et du Québec (CIRRICQ) Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM) Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (ICAO) Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques Chaire UNESCO de Développement Curriculaire (CUDC) Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique Chaire UNESCO en communication  et technologies pour  le développement Chaire UNESCO en prévention de la radicalisation et de l’extrémisme violents Chercheur.e.s en responsabilité sociale et développement durable (CRSDD) Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) Groupe de recherche en cyberdiplomatie et cybersécurité (GCC) Laboratoire des Afriques Innovantes (LAFI) Observatoire canadien sur les crises et l’action humanitaires (OCCAH) Observatoire sur les migrations internationales, les réfugiés, les apatrides et l’asile (OMIRAS) Réseau d’analyse stratégique (RAS) Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) Calendier Audios et vidéos

Recommandations politiques | Dans le cadre du volet think tank de l’IEIM

Les enjeux de souveraineté numérique face au pouvoir transnational des « big tech » : Recommandations au Canada et au Québec

Ce document a été rédigé par Brice Armel Simeu, candidat au doctorat en science politique à l’UQAM et membre du CEIM, 1er juin 2021

L’une des missions de l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) est de produire des recommandations politiques (policy briefs) à l’intention des décideurs en présentant certaines problématiques internationales sous l’œil de nos expert.e.s, chercheur.e.s universitaires et diplomates en résidence.

Le présent document de recommandations vise à exposer les enjeux de la gouvernance des données pour le Canada et le Québec, face au développement accéléré des technologies numériques sous l’impulsion des firmes multinationales technologiques. Il s’intéresse à la question des capacités opérationnelles et régulatoires des gouvernements canadien et québécois à exercer une souveraineté numérique face à la puissance des acteurs privés transnationaux.

Nous avons donc le plaisir de vous présenter ce sixième document de recommandations politiques de l’IEIM, qui porte sur les enjeux de souveraineté numérique, en pièce jointe.

Auteurs

Brice Armel Simeu
Michèle Rioux
Luc Dandurand

Résumé exécutif - Les enjeux de souveraineté numérique face au pouvoir transnational des big tech : Recommandations au Canada et au Québec

La globalisation connait des transformations profondes avec le développement du numérique, les progrès de l’intelligence artificielle, de l’infonuagique et l’avènement des réseaux de communication 5G pour la téléphonie mobile. L’interdépendance des économies nationales cède place à l’interconnexion des espaces économiques, désormais organisés en réseaux d’échanges transnationaux. Des volumes vertigineux de données (big data) circulent à l’échelle globale, transportés par des câbles sous-marins intercontinentaux de télécommunication. Les firmes multinationales du numérique (big tech) essentiellement américaines, souvent désignées par le sigle « GAFAM » et chinoises désignées par le sigle « BHATX », sont les acteurs structurants de ces mutations.

Ce document de recommandations politiques examine les avenues d’actions possibles pour le Canada et le Québec, face aux défis de gouvernance posés par les big data. Il explore les modalités d’exercice de la souveraineté numérique par les États, au sein d’un cyberespace multi-acteurs, soumis aux intérêts de puissance, et en quête de sécurité collective. L’analyse débouche sur la formulation de dix recommandations à l’intention du Canada et du Québec.

D'autres publications

Articles scientifiques | Omer Moussaly est chercheur à la Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique

Éléments pour une analyse marxiste des mouvements sociaux au Moyen-Orient

Chaire UNESCO d’étude des fondements philosophiques de la justice et de la société démocratique

InteraXXIons, No 1 (2021), p. 41-57, 16 juin 2021, par Omer Moussaly

Monographies | Stéphane Paquin est professeur titulaire à l’École nationale d’administration publique (ENAP) et directeur scientifique du CEIM

Introduction à l’économie politique internationale

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Armand Colin, juin 2021, 192 pages, 16 juin 2021, par Stéphane Paquin


Partenaires

Banque Scotia MRI - Ministère des relations internationales Faculté de science politique et de droit Connexion internationale de Montréal Association canadienne pour les Nations Unies du Grand Montréal Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)