Groupe de recherche sur les espaces publics et les innovations politiques (GREPIP)

Consulat Général de la République fédérale dʼAllemagne et l’UQAM présentent

Concert : « Beethoven : guerre et paix »

Mercredi 11 mars 2009 à 20h, salle Pierre Mercure, Centre Pierre-Péladeau

Par Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Voyez la présentation de la Semaine allemande à l’UQAM

La semaine allemande à l’UQAM, organisée en collaboration avec le Consulat général de la république fédérale d’Allemagne, se tiendra à l’UQAM du 6 au 13 mars 2009, et sera l’occasion de souligner le 60e anniversaire de la Loi fondamentale qui a donné naissance à la République fédérale allemande et le 20e anniversaire de la chute du mur de Berlin.

Plusieurs partenaires se sont associés pour faire de cette semaine un événement incontournable à Montréal :

L’Université du Québec à Montréal (UQAM) : L’École de langues, l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM), les Départements d’histoire, de musique et de sociologie, le Centre de design et l’École de design, les Facultés des communications et des arts, le Service des relations internationales, et le Service des communications.

Le Consulat général de la République fédérale d’Allemagne

L’Université de Montréal : La Chaire de recherche du Canada en études allemandes et européennes.

Le Département d’histoire de l’Université Concordia

Le Goethe-Institut

L’Office allemand d’échanges universitaires (DAAD)


Récital du pianiste Pierre Jasmin, professeur au Département de musique de l’UQAM, sous la coprésidence d’honneur du Consul général de la République fédérale d’Allemagne, M. Jörg Metger, et de la doyenne de la Faculté des arts de l’UQAM, Louise Poissant.

Le pianiste Pierre Jasmin présentera trois sonates de Beethoven (opus 2 no2, Appassionata et les Adieux) composées à des moments névralgiques des guerres napoléoniennes, puis l’opus 110 du début de l’ère de la diplomatie de Metternich.

Pour prolonger sa réflexion sur ce thème "guerre et paix", la comédienne Catherine Lavoie aura lu un texte inédit et lumineux du poète Fernand Ouellette, Grand prix international de poésie de langue française Léopold Sédar-Senghor (premier québécois ainsi récompensé) en hommage à Hans et Sophie Scholl, résistants pacifistes chrétiens exécutés à Munich en 1943.

Sous la présidence d’honneur du consul allemand Jörg Metger et de la doyenne de la faculté des arts (UQAM) Louise Poissant.

Biographie de Pierre Jasmin

Passionné de Ludwig van Beethoven à la suite de ses maîtres Paul Loyonnet, Dieter Weber et Friedrich Gulda, le pianiste Pierre Jasmin en a interprété les cinq concertos et la Fantaisie chorale, entre autres avec le Chœur UQAM et la Philharmonique de Montréal sous la direction de Miklos Takacs, puis en 2003-4 le cycle des trente-deux sonates devant plus de trois mille auditeurs. Ses prestations solos sont applaudies dans les cinq provinces principales du Canada, ainsi qu’à Berlin, Dubrovnik, Los Angeles, Mannheim, New York, Paris, Prague, Saint-Pétersbourg, Taipei, Vienne et Zagreb. Il y a une trentaine d’années, le légendaire Wilhelm Kempff lui avait accordé le rare privilège de deux invitations à ses classes de maître internationales sur Beethoven à Positano. Depuis 1990, Jasmin offre chaque année classes de maître, concertos et récitals en Europe, notamment en République tchèque, en Croatie et en Allemagne, entre autres à Munich le 15 mai dernier devant un millier d’auditeurs, à l’invitation du réputé musicologue beethovénien William Kinderman.

Quatre ans boursier du Conseil des Arts du Canada, diplômé du Conservatoire de Moscou où il a travaillé auprès de Stanislav Neuhaus (1978), de la Hochschule für Musik de Vienne (Konzert Diplom 1976), de University of Southern California à Los Angeles auprès de Rosina Lhevinne (Master of Musical Arts 1973), du Royal College of Music de Londres (ARCM 1971), de l’Université McGill (médaille d’or du Ministre de l’Éducation 1970) et de l’Université de Caen (Collège Stanislas 1966), il enseigne d’abord à l’Université Queen’s et au Vanier College de 1979 à 1983. Devenu professeur titulaire de l’Université du Québec à Montréal et représentant élu de sa Faculté des Arts à la Commission des Études de 1999 à 2005, à l’origine de l’initiative qui accorde un doctorat honorifique à Mikis Theodorakis, il a dirigé le Département de musique de 1984 à 1986, initiant la construction de ses locaux et du Centre Pierre-Péladeau, grâce à un don d’un million de dollars qu’il sollicite de son mécène et ami.

En septembre 2002, un CD Musiqam révèle son interprétation humaniste de quatorze préludes et fugues de Jean-Sébastien Bach. Il présente à quatre reprises au Québec et en Bohème du Sud l’œuvre pianistique principale en solo de Wolfgang Amadeus Mozart, avec l’intégrale des dix-huit sonates : ses récitals, entre autres diffusés à Radio Ville-Marie (2006), se prévalent de la participation des comédiens Suzanne Champagne, Louise Marleau, Catherine Sénart, Jean-François Casabonne, Jacques Lavallée et Jean-Louis Roux. Au printemps 2007, il interprète les douze études opus 10, la Polonaise-Fantaisie et les quatre Ballades de Chopin, en la salle Alfred-Cortot à Paris et en la salle Pierre-Mercure à Montréal.

Président des Artistes pour la Paix (www.artistespourlapaix.org) et membre des Conférences internationales Pugwash, il a joué en 1995 et en 2007 pour le maire de Hiroshima, participé à une Caravane pour la paix au Tibet en 1993 et joint une Flottille de paix humanitaire, donnant pour des réfugiés de guerre tout au long des côtes croates et slovènes des concerts filmés par la télévision de Radio-Canada (Le Point, Action de Grâces 1994). Le grand public le remarque lors d’émissions à CFCF, Eurovision, Radio-Canada, Télé-Québec, Télémédia, Télévision Nationale Tchèque, Télévision Quatre-Saisons et TV5, et aussi dans Nos derniers jours à Moscou (Martin Duckworth, ONF 1987), primé au Festival international des Films d’Art de Montréal. À l’invitation du pianiste Ivo Pogorelich, il écrit les notes musicographiques pour huit de ses CD et DVD Universal Classics/Deutsche Grammophon. Enfin, les éditions Triptyque publient ses Notes d’espoir d’un « joueur de piano », saluées par la critique et choisies un des trois finalistes du prix Opus livre de l’année 2007 par le Conseil québécois de la musique.

QUAND : Mercredi 11 mars 2009 à 20h

LIEU : Salle Pierre Mercure, Centre Pierre-Péladeau, (300, boul. de Maisonneuve Est), Montréal

RENSEIGNEMENTS : Billets en vente au Centre Pierre-Péladeau et sur le réseau Admission.

514-987-4174, www.artistespourlapaix.org

COÛT : 20$ + taxes et redevances. 10$ + taxes et redevances pour étudiantEs, aînéEs et artistes pour la Paix.

  • Affiche
  • Affiche de la semaine allemande à l'UQAM
  • Pierre Jasmin
  • Pierre Jasmin