UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

Publications

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

François Audet est directeur de l’IEIM et professeur à l’École des sciences de la gestion (ESG)

État des lieux sur l’évolution de la crise de la COVID-19

La situation de la pandémie dans le monde suscite toujours de vives inquiétudes

Chères amies, chers amis de l’IEIM,

En cette période estivale, force est de constater que l’actualité internationale, toujours marquée par la crise de la COVID-19, ne prend pas de pause.

Partout, la crainte d’un possible reconfinement se fait sentir, en raison de la hausse du nombre de cas enregistrés. Selon l’Université Johns Hopkins, plus de 650 000 décès dus au coronavirus ont été à ce jour déclarés, dont près de 150 000 aux États-Unis. En Europe, les autorités belges sont sur un pied d’alerte et ont fait marche arrière sur le plan de déconfinement initialement prévu. La reprise de l’épidémie en Espagne suscite également l’inquiétude. Pour leur part, l’Amérique latine et les Caraïbes tout récemment sont devenues la région du monde ayant enregistré le plus grand nombre de contaminations, soit plus de 4 millions de cas. De plus, la semaine dernière, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) s’est déclarée « préoccupée » par l’accélération de l’épidémie de COVID-19 sur le continent africain, qui avait jusqu’à présent été relativement épargné.

Dans l’attente d’un vaccin, les conséquences actuelles et futures de cette pandémie sont nombreuses et douloureuses. En plus du triste bilan humain, le maintien des frontières fermées a des répercussions importantes sur l’économie mondiale, les chaines d’approvisionnement, la mobilité des personnes ainsi que sur l’aide humanitaire toujours nécessaire dans un nombre important de pays.

Pour le milieu universitaire, l’impact de l’enseignement à distance et l’incertitude concernant l’accueil de milliers d’étudiants internationaux suscitent plusieurs questions. Nous vous invitons d’ailleurs à consulter les réflexions sur l’avenir de l’enseignement supérieur de la rectrice de l’UQAM, Magda Fusaro, dans cet article paru hier dans La Presse+.

Dans ce contexte, l’IEIM et ses unités membres sont à pied d’œuvre pour préparer leur programmation pour l’année 2020-2021, qui débutera en septembre prochain. Outre le retour du blogue Un seul monde, que nous annoncions la semaine dernière, plusieurs nouvelles seront effectuées dans les prochaines semaines au sujet des publications, événements et autres activités à ne pas manquer, notamment les Rendez-vous Gérin-Lajoie. L’IEIM souhaite notamment appuyer et mettre davantage en lumière les jeunes chercheur.e.s, doctorant.e.s et postdoctorant.e.s, dont les activités de recherche sur le terrain ont été fortement perturbées par la pandémie.

D’ici là, continuez à nous suivre sur notre site web et sur les réseaux sociaux !

François Audet
Directeur
Institut d’études internationales de Montréal