UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

Publications

Institut d’études internationales de Montréal (IEIM)

Marie-Claude Savard et Catherine Viens sont doctorantes à l’UQAM

L’IEIM accueille Marie-Claude Savard et Catherine Viens, respectivement en tant que Responsable à la recherche et au contenu et Responsable aux projets spéciaux

L’IEIM souhaite remercier toutes les personnes ayant présenté leur candidature

À l’occasion de la rentrée universitaire, l’IEIM est heureux de confirmer la nomination de Marie-Claude Savard à titre de responsable à la recherche et au contenu, poste qu’elle a occupé par intérim pendant l’été 2020. À ce titre, elle sera notamment chargée de la coordination du nouveau blogue Un seul monde ainsi que du volet think tank francophone de l’Institut.

Marie-Claude Savard est doctorante et chargée de cours à la Faculté des sciences de la gestion de l’UQAM et professionnelle de la gestion de projets avec 20 ans d’expérience dans le secteur à but non lucratif. Pendant douze ans, elle a supervisé des programmes de développement et de coopération volontaire pour diverses ONG canadiennes. En tant que gestionnaire accréditée PMP, Marie-Claude s’intéresse à l’impact des pratiques de gestion occidentales sur les organisations de la société civile dans les pays du Sud.

Marie-Claude Savard est la lauréate 2019 du prix du Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM). Consultez son portrait complet ici.

L’IEIM souhaite également la bienvenue à Catherine Viens, doctorante en science politique à l’UQAM, qui joint par la même occasion l’équipe en tant que responsable aux projets spéciaux. À ce titre, elle coordonnera en particulier le volet des activités de l’IEIM en lien avec le projet de l’Institut de la diplomatie du Ministère des Relations internationales et de la Francophonie.

Les thèmes de recherche qui intéressent particulièrement Catherine portent sur l’écologie politique féministe et décoloniale, le fédéralisme en Inde et dans le Sud Global, les études critiques du développement, les conflits socio-écologiques, la justice environnementale, ainsi que sur les processus locaux et les institutions locales de gouvernance. Pour sa thèse, elle s’intéresse à l’empowerment des communautés locales marginalisées dans le contexte fédéral indien à partir des conflits socio-écologiques.

Catherine est une chercheure impliquée dans le milieu communautaire et participe activement au débat public. Elle est d’une part chercheure au sein de l’ONG Fundación Lüvo pour lequel elle rédige notamment des Policy Briefs en écologie politique féministe. D’autre part, elle a publié des articles sur l’Inde dans des revues internationales grand public dont Diplomatie et The Conversation.

Consultez sa biographie complète ici.

Toutes nos félicitations à Marie-Claude et Catherine !