UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

Publications

Valérie Fournier-L’Heureux

La réponse du G20 à la crise financière et économique mondiale

8 septembre 2010

Suite à la crise économique et financière mondiale survenue en 2008 et dont se remet lentement et péniblement la majorité des économies du globe, l’un des principaux changements survenus dans la gestion de l’économie mondiale est que le G20 est devenu la nouvelle instance en la matière. Il ne remplace pas le G7/G8, mais c’est désormais vers lui que les regards sont tournés, consacrant ainsi la montée en puissance des pays émergents, dont au premier chef la Chine.
Dans le cadre de cette note de synthèse, nous verrons successivement la genèse du G20, la réponse du regroupement à la crise de 2008 ainsi que les débats et décisions prises lors des Sommets de Washington, Londres et Pittsburgh. Seront ensuite analysés les principaux développements survenus depuis, particulièrement en ce qui concerne l’instauration d’une taxe bancaire et la sous-évaluation du yuan. Nous considérerons ensuite les résultats de la rencontre des chefs d’État à Toronto avant d’envisager les différentes avenues probables pour le G20 et l’économie mondiale. Enfin, il sera fait état de la relation entre le G20 et le G8, tout comme un bilan de parcours afin d’observer la profondeur du fossé entre les déclarations des dirigeants politiques à la fin de chaque sommet et les actions concrètes mises en place.

(Voir la suite dans le document joint)