UQAM

Suivre les négociations dans les Amériques, étudier les formes nouvelles que prend
l’intégration, servir de carrefour de recherche et participer au débat public.

Publications

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)Hugo Séguin

Négociations climatiques internationales : un processus mort-vivant

Mardi 22 novembre 2011 à 12h30, local A-3316, pavillon Hubert-Aquin, UQAM, métro Berri-UQAM

Résumé

Hugo Séguin, conseiller principal à l’organisation Équiterre et chercheur associé au CEIM, présentera les grands enjeux de l’actuel cycle de négociations climatiques internationales, à la veille de la Conférence de Durban. Il discutera des points de tension les plus importants à l’origine des présents blocages et proposera une grille d’analyse oscillant entre deux conclusions rivales mais complémentaires. Au-delà d’un processus zombie, mort-vivant, peut-on discerner un monde en profonde transition ?


Au cours des vingt dernières années, M. Séguin a œuvré dans les milieux gouvernementaux et financiers à Ottawa, Québec et Montréal, notamment au Fonds de solidarité FTQ et au ministère de l’Environnement du Québec, à titre de chef de cabinet adjoint. Il s’est joint à l’organisation Équiterre en août 2003, où il se consacre principalement aux questions de politiques publiques en matière de transports, d’énergie et de changements climatiques. Son engagement le mènera d’ailleurs à participer annuellement au cycle de négociations climatiques internationales sous l’égide des Nations Unies.

Président sortant de Réseau Action Climat Canada (2009-2011), administrateur de Climate Action Network International (2006-2007) et de Greenpeace Canada (2005-2009), M. Séguin agit aujourd’hui à titre de conseiller principal chez Équiterre. Il est également chercheur associé au Centre d’études internationales de Montréal (CEIM).


Écrit par Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Écrit par Hugo Séguin

Hugo Séguin