Faculté de science politique et de droit Centre d'études sur le droit international et la mondialisation (CÉDIM) Bannière
Rechercher
Facebook

Publications


Publication du rapport

Rapport annuel 2018-2019 de la Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU)

La Clinique internationale de défense des droits humains de l’UQAM (CIDDHU) a lancé avec succès son rapport annuel 2018-2019 mercredi soir dernier, le 6 novembre 2019.

Chaque année, la CIDDHU profite de cette occasion pour réaffirmer son engagement déterminé dans la défense et la promotion des droits humains en présentant ses diverses activités réalisées au cours de l’année et en offrant l’opportunité à d’ancien.ne.s étudiant.e.s de venir témoigner de leur expérience de stage ou professionnelle suite à leur passage à la CIDDHU. Cette année, nous avons également eu le plaisir de recevoir l’une de nos organisations partenaires, Sisters Trust Canada, qui est venue présenter le rapport Women Human Rights Defenders in Exile in Canada, l’une des réalisations importantes auxquelles les étudiant.e.s de la Clinique ont participé au courant de l’année universitaire 2018-2019.

Contenu du rapport — La Clinique a notamment documenté les pratiques policières locales afin de mieux comprendre la situation des femmes autochtones disparues ou assassinées à Montréal. Les deux cohortes ont aussi mis sur pied un mémorandum destiné à la Cour européenne et deux rapports parallèles dont un à l’attention du Comité onusien contre la torture lors de l’examen du Burkina Faso et l’autre pour l’examen périodique de la Côte d’Ivoire par le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes des Nations Unies. Il ne s’agit que d’un aperçu des nombreux mandats et engagements de la Clinique au cours de la dernière année.

Nous vous invitons à consulter le rapport qui est disponible sur notre site Web afin d’en apprendre davantage sur les activités de la CIDDHU qui ont marqué l’année 2018-2019.


Le rapport annuel a été dévoilé le 6 novembre 2019




Mots-clés:

Rapport

Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU)