Faculté de science politique et de droit Centre d'études sur le droit international et la mondialisation (CÉDIM) Bannière
Rechercher
Facebook

Publications


Colloque

Démocratie c. Démocratie

Démocratie c. Démocratie
23 et 24 janvier 2020
Université du Québec à Montréal

Contourner les droits religieux en détournant la démocratie ? Contourner les droits religieux pour renforcer la démocratie ?

Salle D-R200, Université du Québec à Montréal, entrée gratuite, inscription obligatoire.

Ce colloque s’inscrit dans la programmation scientifique du Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité et la démocratie, de la Chaire Droit, religion et laïcité de l’Université de Sherbrooke et du Centre de recherche Société, Droit, et Religions de l’Université de Sherbrooke (SoDRUS).

Cet atelier a pour objectifs d’explorer, d’analyser, et d’évaluer de manière critique comment des processus pourtant démocratiques permettent de contourner les droits religieux au nom du « bien commun ».

Depuis le début des années 2010, on assiste à une multiplication d’actions à la fois de défense et de contestation des droits religieux, tant depuis l’intérieur du système judiciaire que de l’extérieur. Ces actions concernent aussi bien la contestation des minarets ou de lieux de cultes au moyen de référendum, l’utilisation d’ordonnances locales contre le port de vêtements religieux dans des espaces publics, le lobbying religieux dans les institutions parlementaires ou la définition et la prise en charge par l’État du patrimoine religieux justifiant la présence de signes religieux dans des institutions publiques. Ces expériences transversales offrent de nombreux points communs.

D’abord, le recours aux impératifs démocratiques est souvent mobilisé dans la justification du contournement des droits de religieux, ne reflétant toutefois qu’un exercice partiel et minimal de la démocratie en limitant l’exercice des droits fondamentaux. Ensuite, l’écho de ces tendances à un micro-niveau influe rapidement les macro-tendances des politiques de régulation de la diversité religieuse. De tels mécanismes ne sont pas sans effet sur les groupes religieux et spirituels dont ils contribuent à renouveler, voire même redéfinir, parfois de façon préventive, les cadres d’expression. Les débats qui ont occupé le Québec au cours du printemps 2019 sur le projet de loi 21 de laïcité de l’État s’inscrit pleinement dans cette problématique.

Colloque organisé par :

Dia Dabby, Département des sciences juridiques, Université du Québec à Montréal
David Koussens, Faculté de droit et Centre d’études du religieux contemporain, Université de Sherbrooke

Coordination :
Thomas Windisch, Faculté de droit, Université de Sherbrooke

Pour connaître toutes les informations et la programmation, veuillez consulter le site internet du CRIDAQ.

Jeudi 23 janvier 2020 de 15h à 17h (23 janvier) et de 9h à 17h (24 janvier), salle D-R200, pavillon Athanase-David (UQAM)




Mots-clés:

Colloque

Centre de recherche interdisciplinaire sur la diversité (CRIDAQ)