> >

Du keynésianisme au libertarianisme

La place de la monnaie dans les transformations du savoir économique autorisé


La conjoncture intellectuelle présente nous interpelle sur la question du savoir économique
autorisé et de la place spécifique que la monnaie y tient. On dispose en effet désormais d’assez de recul pour constater qu’en dépit de l’ampleur de la crise actuelle du capitalisme financiarisé dans ses deux premières phases, celle initiée en 2008 aux États-Unis par le défaut sur les dettes privées des ménages et ses conséquences dépressives sur l’économie mondiale, puis celle de l’endettement des États dans la zone euro initiée en 2010, les idées des économistes qui font autorité continuent de structurer, comme si de rien n’était, la vision du monde des classes dirigeantes occidentales. Tout se passe comme si un effet de sidération avait paralysé la capacité à penser de nos gouvernants et de leurs conseillers économiques et financiers.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin