> >

Fondements et paradoxes d’une intégration en profondeur en Amérique du Nord : le cas des télécommunications


Les relations économiques entre le Canada et les États-Unis
sont probablement les relations économiques les plus développées
au monde et l’on peut même se demander s’il convient encore de
parler de deux économies distinctes ou faudrait-il faire le constat
d’une seule et même économie nord-américaine. Certes, les
frontières existent toujours mais non seulement les entreprises
conçoivent-elles de plus en plus leur espace comme étant le
marché nord-américain mais aussi le Canada et les États-Unis ont,
par le biais d’accords commerciaux bilatéraux, régionaux et
multilatéraux, sensiblement réduit les obstacles au commerce et
favorisé ce que l’on peut désormais appeler une « intégration en
profondeur ».

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin