> >

La Bolivie d’après 2003 : entre la crise d’un modèle et la recherche d’une alternative

No 03-20. Novembre 2003


La démission récente du président élu en juin 2002, Gonzalo Sánchez de Lozada, et sa fuite vers les États-Unis auront créé un nouvel espoir dans plusieurs secteurs de la population. Son remplaçant, Carlos Mesa, ex-vice-président, a pris des engagements majeurs dès son entrée en fonction : modification de la loi des hydrocarbures et surtout tenue d’un référendum contraignant sur l’exportation de gaz naturel ; formation d’une assemblée constituante pour ré-examiner les termes de la Constitution du pays ; réparations envers les victimes des massacres perpétrés par l’armée au cours des heurts avec les opposants à la politique du gouvernement qui vient de chuter.

Le nouveau président a-t-il des chances de réussir là où son prédécesseur a lamentablement échoué ?

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin