> >

Stabilisation et développement économique au Brésil : le Plan real de 1994 à 1999


Avec l’épuisement de son modèle de développement et la crise du financement
externe, le Brésil a été confronté, au cours des années 80 et 90, à de multiples
problèmes macro-économiques. Entre autres, la monnaie a presque perdu sa
fonction de réserve de valeur, et avec l’indexation généralisée des prix, le
Brésil est passé de l’inflation à l’hyperinflation.
Le Plan real fait partie d’un vaste programme de réformes qui, en plus de
combattre l’inflation, visent à moderniser et à restructurer le système industriel,
à augmenter les exportations, et à créer les conditions d’un développement
économique soutenu à long terme. Sur le plan social, l’objectif principal
demeure la réduction de la pauvreté et du chômage, de même qu’une meilleure
répartition des richesses. Au niveau politique, la réussite du Plan real a permis,
en 1994, l’élection de Fernando Henrique Cardoso à la présidence, et sa
réélection en 1998.
(suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin