> >

À menace globale, alliance globale. À menace asymétrique, multiplicité d’alliances, ad hoc


Ce titre définit bien l’évolution de l’OTAN et ce que l’on attend d’elle après le sommet de Prague. Le couronnement de ce Sommet est évidemment l’invitation d’adhésion à l’OTAN pour sept nouveaux pays : trois pays baltes (Estonie, Lettonie, Lituanie), deux pays d’Europe du Sud-Est (la Roumanie et la Bulgarie), un pays oublié d’Europe centrale, la Slovaquie, et enfin, un petit dernier, la Slovénie, qui attendait avec impatience ce jour depuis son indépendance en juin 1991. Des anciens ennemis d’hier au sein du Pacte de Varsovie ou de celui qui avait préféré s’en retirer, l’Albanie, il ne reste donc que quelques miettes hors de l’OTAN, à toutes fins utiles membres de facto de l’Alliance à travers tous les programmes de reconstruction transatlantiques ou européens en cours dans cette région. (suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin