> >

Les Amériques du 13 juillet au 8 août 1998


MERCOSUR

Le XIV Sommet du MERCOSUR, qui a eu lieu à la fin juillet à Ushuaia dans l’extrême sud argentin, n’a donné que peu de résultats économiques et commerciaux mais a cependant permit d’importantes déclarations au niveau politique. Tout d’abord, les dirigeants des six pays membres ou associés (Chili et Bolivie) ont déclaré la région comme " Zone de Paix et libre d’armes de destruction massive ", déclaration sans aucun doute liée aux événements récents en Asie du Sud. Rappelons que l’Argentine et le Brésil avaient abandonné volontairement leurs programmes nucléaires pendant les années 80.

Par contre le Protocole d’Ushuaia, qui fut aussi signé par les six chefs d’États, va au-delà du symbole puisqu’il affirme que la rupture de l’ordre démocratique dans l’un des pays membres du Protocole pourrait amener son exclusion du MERCOSUR (ou la fin de son statut d’associé). Ce Protocole, qui doit être ratifié par chaque pays signataire, formalise dans la structure même du MERCOSUR la Déclaration présidentielle de Las Leñas du 27 juin 1992, et son Mécanisme de concertation politique, en plus d’étendre l’effet de la " clause démocratique " au Chili et à la Bolivie. Rappelons que les dirigeants du MERCOSUR avaient utilisé ce mécanisme en 1996 pour avertir les autorités militaires du Paraguay des conséquences d’un coup d’État et encore une fois de manière plus informelle, plus tôt cette année, dans la situation confuse dans laquelle se sont déroulées les élections au Paraguay.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin