> >

Une victoire pour Microsoft ?

No 03. Février 2003


L’affaire Microsoft a mobilisé l’attention des autorités antitrust depuis le début des années 90. La récente victoire de Microsoft lui a permis, en novembre 2002, d’éviter un démantèlement. Ceci semble clore une poursuite qui a soulevé de vifs débats aux États-Unis, dont l’un des plus importants portait sur la pertinence de l’action antitrust dans le contexte de l’émergence de la nouvelle économie. Néanmoins, ce géant de l’informatique, qui développe une présence de plus en plus importante dans la quasi-totalité des segments de la nouvelle économie, n’est pas au bout de ses peines avec les autorités antitrust, qu’il s’agisse des autorités américaines ou de la Commission européenne. Les controverses soulevées par le procès Microsoft et l’ambiguïté des gouvernements face à l’émergence de grands groupes – voire de monopoles – illustrent une problématique de fond qui traverse les débats économiques actuels, soit celle de la régulation des marchés à l’heure de la déréglementation et de la globalisation.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin