> >

Les rapports nord-sud à l’OMC entre différenciation et espace politique pour le développement


Mardi 8 janvier 2008, Mehdi Abbas

Cahier de recherche 08-01/Continentalisation ISSN 1714-7638

Le lancement, suite à la 4e Conférence ministérielle de l’OMC à Doha fin 2001, d’un cycle de négociations baptisé Agenda de Doha pour le développement (ADD) a remis au centre des relations économiques internationales la problématique du développement et les conflits-coopérations Nord-Sud. L’inscription du thème du développement dans les négociations commerciales de l’OMC répond, d’une part, à la crise de légitimité de l’institution et, d’autre part, aux critiques relatives à la marginalisation des économies en développement et à l’iniquité de certains accords [ONU, 2000 ; OXFAM, 2002].

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin