> >

L’impact du tourisme globalisé sur la préservation du mode de vie des populations autochtones en Amérique latine : les cas des Quechuas et des Mayas

No. 08-13. Juillet 2008


Résumé

Dans un environnement de plus en plus globalisé, le phénomène touristique tend-il à éroder les aspects spécifiques du mode de vie des communautés autochtones d’Amérique latine ? C’est ce que nous tentons de vérifier dans cette étude, en prenant appui sur les cas des Quechuas et des Mayas.
Nous examinerons ici les impacts du tourisme globalisé sur le mode de vie et les valeurs des Quechuas et des Mayas, relativement au maintien de leur mode de vie et de leurs traits culturels spécifiques. Nous analyserons successivement les impacts néfastes, et les impacts bénéfiques. Nous conclurons cet article sur un aperçu de l’ethnotourisme, comme approche contemporaine du tourisme de masse.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin