> >

Le cycle de Doha n’aura pas lieu

No. 08-14. Septembre 2008


Résumé

À Genève, du 21 au 29 juillet 2008 s’est déroulé le dernier acte en date d’un cycle lancé en novembre 2001. Sept ans de réflexion n’auront pas suffi pour conclure un cycle à la fois très ambitieux et d’une grande technicité. Le résultat est décevant à plus d’un titre et appelle une réflexion sur la gouvernance commerciale multilatérale, d’autant plus que le télescopage des calendriers politiques internes aux différents membres ne permet pas d’envisager une relance de la négociation avant fin 2009, voire plus tard. Cette chronique s’organise en trois temps. Le premier met en perspective le déroulement de l’agenda pour le développement de Doha. Le deuxième engage la discussion autour de trois problèmes de gouvernance du système OMC tels que le déroulement du cycle les met en évidence. Le dernier temps formule une proposition quant à l’évolution possible du système commercial multilatéral qui va dans le sens d’un régime international de concurrence praticable tant sectoriel qu’interétatique.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin