> >

Quels enseignements en matière de gouvernance de l’échec des négociations du cycle de Doha ?

Note de travail, Laboratoire d’économie de la production et de l’intégration internationale


À Genève, du 21 au 29 juillet 2008, s’est déroulé le dernier acte en date d’un cycle lancé en novembre 2001. Voulue par Pascal Lamy, le Directeur général de l’OMC, cette mini-ministérielle regroupant une quarantaine de membres aurait dû envoyer un signal fort en vue de la conclusion des négociations du cycle de Doha pour le développement. Ce signal aurait été le bienvenu en ces temps d’incertitude où les éléments crisiques se multiplient dans l’économie mondiale. Le résultat est décevant à plus d’un titre et appelle une réflexion sur la gouvernance commerciale multilatérale, d’autant plus que le télescopage des calendriers politiques internes aux différents membres ne permet pas d’envisager une relance de la négociation avant fin 2009, voire plus tard.

(Suite dans le document joint)

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin