> >

Le processus d’accession à l’OMC : une analyse d’économie politique appliquée à l’Algérie

Note de travail, Laboratoire d’économie de la production et de l’intégration internationale


L’Organisation mondiale du commerce est entrée en fonction en 1996. Après la ratification des accords de Marrakech le 15 avril 1994, les Etats Membres avaient décidé que l’année 1995 serait une année de transition du GATT vers l’OMC. Les pays devaient faire acte volontaire d’adhésion à la nouvelle organisation. L’opportunité était donnée aux pays observateurs ou en accession au GATT de devenir membre de plein droit de l’OMC. Cette période étant révolue, tout pays souhaitant adhérer à l’OMC doit le faire au titre de l’article XII régissant l’accession1 [Cf. annexe 1 le détail des procédures d’accession engagées à l’OMC].

[Suite dans le document joint]

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin