> >

Les murs, ou la marque visible de l’exclusion

N°09-07 Novembre 2009


Depuis la chute du mur de Berlin et, par conséquent, la fin d’une logique bipolaire qui a marqué les relations internationales pendant près de cinquante ans, on observe, en parallèle avec l’intensification des processus de mondialisation, une parcellisation du monde. Pendant que les élites profitent des bienfaits de la globalisation, les exclus sont les premières victimes de cette fragmentation. Un mur économique, toujours plus haut, sépare les privilégiés des autres. Au-delà de la métaphore, on constate la construction bien réelle de murs de ségrégation, aux quatre coins de la planète. En Amérique latine, continent où la fracture sociale est la plus visible, le phénomène attire l’attention. Ainsi, la ville de Rio a-t-elle entrepris, début 2009, la construction d’un mur pour encercler la favela de Dona Marta, située à proximité d’un quartier résidentiel, avec l’excuse officielle de protéger la forêt primaire attenante. A Buenos Aires, quelques mois plus tard, un mur a commencé à s’ériger entre une zone résidentielle et un quartier populaire, avant que le projet ne soit gelé par les autorités. Deux exemples qui illustrent une nouvelle stratégie face à la violence et à l’insécurité : la relégation « sociospatiale » et le confinement des indésirables derrière des murs.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin