> >

Bolivie, Chili et Pérou : éternelles disputes, nouveaux enjeux

N°10-01 Janvier 2010


En janvier 2008, le Pérou a déposé un recours à la Cour internationale de Justice pour fixer sa frontière maritime avec le Chili. Symptômes des enjeux conjoncturels, les différends territoriaux du Nord chilien d’aujourd’hui sont intimement liés aux stratégies nationales pour contrôler le secteur énergétique, ainsi qu’à la compétition entre différents projets d’intégration régionale. En plus d’irriter Santiago, les revendications maritimes de Lima sont un affront à la Bolivie. Le renouveau de la Bolivie, inspiré par son président indigène et sa nouvelle Constitution, ne saurait réussir sans régler une fois pour toutes son accès maritime, perdu en 1884 à l’issu de la Guerre du Pacifique, et dont les Boliviens persistent à y voir une flagrante injustice envers leur nation. Au niveau régional, la stratégie revendicative de Lima s’inscrit dans une suite de tensions entre pays de diverses allégences idéologiques, et la crainte d’une course aux armements, dans le sous-continent sud-américain.

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin