> >

Ouverture des marchés cinématographiques et remise en cause de la diversité des expressions culturelles

Revue française de géoéconomie, n°62, été 2012


Comme le montre la condamnation par l’Organisation mondiale du commerce (OMC) des règlements audiovisuels de la Chine et l’accord de libre-échange entre la Corée du Sud et les États-Unis, la conquête des marchés cinématographiques asiatiques reste un enjeu économique considérable pour les États-Unis et Hollywood. D’ailleurs, l’ouverture du marché cinématographique chinois illustre une défaite paradoxale de la Convention sur la diversité des expressions culturelles (CDEC). Le système chinois quasi-imperméable tend à s’ouvrir de plus en plus aux produits audiovisuels non nationaux grâce au principe du libre-échange, tandis que, jusqu’à présent, les Parties à la CDEC souhaitaient privilégier le consensus politique plutôt que dénoncer des politiques culturelles strictes qui interdisent les échanges culturels équitables

PLAN DE L’ARTICLE

  • Des accords de libre-échange et la remise en cause des politiques culturelles
  • Vers la conquête du marché cinématographique chinois
  • La défaite paradoxale de la Convention sur la diversité des expressions culturelles (CDEC)
  • La bataille inégale des politiques culturelle

Pour en savoir plus et se procurer cet article : www.cairn.info

Partager sur :

Dernières publications

Nous joindre

Adresse civique
Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)
Université du Québec à Montréal
400, rue Sainte-Catherine Est
Pavillon Hubert-Aquin, 1er étage
Bureau A-1560
Montréal (Québec) H2L 2C5 CANADA

Téléphone : 514 987-3000 poste 3910
Télécopieur : 514 987-0397
Courriel : ceim@uqam.ca

À propos

Doté d’une structure favorisant la recherche, l’innovation et l’échange des idées, le CEIM réunit des chercheurs de réputation internationale spécialistes de l’économie politique des processus d’intégration et de mondialisation. Les accords commerciaux, la mondialisation, le régionalisme, le pouvoir des firmes, l’impact du numérique, autant de questions qui font l’objet des recherche du centre.

Abonnez-vous au bulletin