Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du sud et sa diaspora (CERIAS)
Accueil > Centre d’études et de recherche sur l’Inde, l’Asie du Sud et sa diaspora (...) > Une décennie après les attentats de Mumbai, l’Inde entre douleur et (...)

Une analyse d’Olivier Guillard du CERIAS

Une décennie après les attentats de Mumbai, l’Inde entre douleur et colère

Article paru sur le site de l’Institut de Relations Internationales et Stratégiques

"Le 26 novembre 2008, il y a aujourd’hui une décennie, l’Inde était confrontée à l’un des pires cauchemars de violence terroriste de son histoire moderne, lorsqu’un commando d’une dizaine de citoyens d’origine pakistanaise – comme finit par en convenir Islamabad – perpétra dans un chaos millimétré une douzaine d’attaques distinctes dans la première métropole du pays, Mumbai, au prix d’un effroyable bilan humain.

Dix ans plus tard, le traumatisme de cette action terroriste – laquelle n’est pas sans évoquer quelques traits détestables similaires avec les attentats perpétrés à Paris en novembre 2015 – ne s’est pas totalement dissipé. En cette fin d’année 2018, l’état médiocre des rapports entre les capitales indienne et pakistanaise ne concourt pas à façonner un cadre propice au recueil et au pardon."

POUR LIRE LA SUITE, VOIR :
http://www.iris-france.org/124684-une-decennie-apres-les-attentats-de-mumbai-linde-entre-douleur-et-colere/




Mots-clés:

Communications, Inde