Conférence Midi du CIRDIS

Penser la sorcellerie en Afrique

Vendredi 6 Octobre 2017, de 12h30 à 14h, local A-1715, Pavillon Hubert-Aquin (UQAM)

Conférence de Florence Bernault, professeur en histoire

Date : Vendredi 6 Octobre, de 12h30 à 14h00
Lieu : A-1715, 405 rue Sainte-Catherine Est

La présentation est issue d’une monographie sur l’histoire de la magie et de la sorcellerie au Gabon et de réflexions découlant de deux projets sur l’histoire du fétiche dans le contexte colonial.

Biographie

Florence Bernault est spécialisée en histoire contemporaine de l’Afrique occidentale et équatoriale. Ses champs d’intérêt portent sur les crises politiques au Congo-Brazzaville et au Gabon et à l’emprisonnement privatif en Afrique subsaharienne. Elle a également publié sur le colonialisme et participe aux débats sur la citoyenneté, la naturalisation, l’immigration et la dette coloniale en France.

Publication de Florence Bernault en lien avec le thème :

- De la modernité comme impuissance. Fétichisme et crise du politique en Afrique équatoriale et ailleurs", Cahiers d’Études africaine (2009) : 747-774.

- Florence Bernault (dir. avec Joseph Tonda) (2000). Politique africaine : “Pouvoirs sorciers en Afrique”.

- Aesthetics of Acquisition : Gabonese Spectacles and the Transactional Life of Bodies and Things, Comparative Studies in Society and History Vol. 57, No. 3. (July 2015), 753-779.

- “Witchcraft and the Colonial Life of the Fetish,” in B. Meier and A. Steinforth, eds., Spirits in Politics : Uncertainties of Power and Healing in African Societies, (Frankfurt a.M. : Campus Publishers, 2013), 53-74.

- Congruent Imaginaries : Transacting Power, Bodies and Fantasies in Gabon (sous presse)