Faut-il craindre les attaques russes à partir de l’Iran ?

Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)Yann Breault

Publié sur La Presse+

« Nouvelle évolution surprenante dans le théâtre syrien : pour la deuxième journée consécutive, les Tupolev et les Soukhoï russes ont attaqué les ennemis de Bachar al-Assad à partir d’une base aérienne de l’Iran.

Ce qui était jusqu’à maintenant une coordination militaire fondée sur une concordance de leurs intérêts stratégiques prend aujourd’hui la forme d’un véritable partenariat, ce qui ne manque pas de soulever des inquiétudes.

Militairement, en termes de force de frappe en Syrie, les Russes ne gagnent pas un avantage considérable en décollant de la base de Hamadān, sinon des économies substantielles de carburant.

C’est avant tout un message politique que la Russie envoie à ceux qui soutiennent les rebelles, principalement la Turquie, l’Arabie saoudite et les États-Unis. »

L’article complet est disponible sur le site de La Presse +

https://odeurasie.com/

[Vers le haut]