De Modi en Inde à Prayuth en Thaïlande : trois ans de pouvoir

Mark Bradley

Une analyse d’Olivier Guillard

"Le 26 mai 2014, l’Inde, la plus grande démocratie du monde, accueillait au lendemain d’un scrutin national remporté haut la main le 14e Premier ministre de son histoire moderne : le très atypique Narendra Modi, précédemment ministre-en-chef du Gujarat et portant haut la bannière d’un parti nationaliste hindou (BJP) jusqu’alors dans l’opposition.

S’ouvrait un épisode politique nouveau, inédit, chargé d’attentes populaires fortes… et de quelque appréhension.

Quatre jours plus tôt, le 22 mai 2014, à 3000 km de là en direction du Sud-Est, la capitale thaïlandaise vivait quant à elle des événements d’une autre gravité …nonobstant leur « familiarité ».

Pour la 12e fois depuis l’instauration de la monarchie constitutionnelle en 1932, les militaires s’emparaient du pouvoir et formaient un Conseil National pour la Paix et l’Ordre (CNPO), avec à sa tête le chef des armées, le peu souriant général Prayuth Chan-ocha. Un trimestre plus tard (août 2014), ce dernier était nommé Premier ministre." (fin de l’extrait)

Pour lire la suite  : https://asialyst.com/fr/2017/05/29/modi-inde-prayuth-thailande-quatre-ans-au-pouvoir/

[Vers le haut]