Il y a 70 ans, l’Inde et le Pakistan se séparaient

Mark Bradley

Un sentiment de gâchis

Une communication d’Olivier Guillard

"Le e 15 août 1947, la Couronne britannique abandonnait son joyau le plus précieux en accordant son indépendance à l’Inde et au Pakistan. Après deux jours de négociations, les responsables britanniques et indiens décident de diviser leur ancien territoire en deux : l’Inde et le Pakistan. Cette décision est validée par le Congrès national indien, malgré l’opposition de plusieurs militants – dont Gandhi – qui souhaitaient l’union de ces territoires en une seule fédération. Ce sont bien deux Etats qui virent le jour : d’une part, l’Inde, une démocratie qui se revendique laïque, à la population principalement hindoue, de l’autre, une République islamique pakistanaise pour les musulmans du sous-continent indien.

Cette partition provoqua de gigantesques déplacements de population entre les deux nouveaux pays - 12 millions de personnes font le voyage, dans un sens ou dans l’autre, pour rejoindre leur majorité religieuse - qui coûtèrent la vie à plusieurs centaines de milliers de personnes. Une région en particulier reste au cœur de toutes les controverses : le Cachemire, zone à majorité musulmane pourtant en partie contrôlée par l’Inde. 70 ans après les faits, les tensions à la frontière ne se sont toujours pas apaisées. Pourquoi ?

Explications avec Olivier Guillard, chercheur à l’IRIS, spécialiste de l’Asie."

Pour lire la suite, voici le lien :
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20170814.OBS3380/il-y-a-70-ans-l-inde-et-le-pakistan-se-separaient-un-sentiment-de-gachis.html

[Vers le haut]