« Fixons un taux minimal d’imposition de 21 % sur les profits des entreprises multinationales, où qu’ils soient localisés »

Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales (CRILFM)Julien Frédéric MartinCentre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM)

Julien Martin est professeur au Département des sciences économiques, titulaire de la Chaire de recherche sur l’impact local des firmes multinationales et membre du CEIM

L’article est paru dans Le Monde

[Vers le haut]