Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) / Les États-Unis à la croisée des chemins : entre liberté commerciale et (...)

Les États-Unis à la croisée des chemins : entre liberté commerciale et protectionnisme

Résumé analytique

À l’issue de la réunion des ministres des finances et des gouverneurs des banques centrales des pays du G20 à Baden-Baden en Allemagne les 17 et 18 mars derniers, le communiqué final a passé sous silence un engagement crucial qui faisait jusqu’alors consensus. Sous la pression des États-Unis, représentés par le secrétaire au Trésor Steven T. Mnuchin, les délégués à la conférence ont, en effet, retiré l’engagement à ne pas recourir aux mesures protectionnistes dans les relations commerciales. La position officielle des États-Unis d’Amérique est d’affirmer qu’ils sont pour le libre-échange tout en précisant qu’ils croient à un commerce équitable entre les nations. Le secrétaire au Trésor Mnuchin a également pris soin de déclarer que les États-Unis ne cherchent pas à provoquer une guerre commerciale.

Cette manœuvre diplomatique des États-Unis reflète aussi un consensus au sein de l’administration Trump visant à préserver une pleine liberté d’action dans les négociations commerciales à venir. À cet égard, la réunion des chefs d’État et de gouvernement du G20 à Hambourg en juillet prochain sera déterminante sur la direction future du système commercial international.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)