Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) / Négociations sur le commerce électronique à l’OMC : Pauvre Canada

Négociations sur le commerce électronique à l’OMC : Pauvre Canada

Volume 12, numéro 4, mai 2019 , par Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM), Guy-Philippe Wells

Chronique commerciale américaine

RESUME ANALYTIQUE

Ce n’est sans doute pas en pensant aux négociations sur le commerce électronique que la Vierge Marie prononça ces mots à Fatima. Devant de la surprenante insistance du gou- vernement canadien à se faire champion de la défense des positions américaines sur la question, il est permis de penser que ça aurait bien pu être le cas.

Devant les risques d’enlisement de l’OMC suite aux efforts américains pour la déstabiliser, quelques États se sont réunis pour tenter de revitaliser l’organisation, ce qui passerait entre autres par une entente sur le traitement du commerce électronique dans l’enceinte multilatérale. Le Canada est l’un des principaux promoteurs de cette opération, devenant soudainement champion de la libéralisation du commerce électronique. Cet empresse- ment à défendre ce qui constitue finalement la position américaine sur la question res- semble à un marchandage pour satisfaire les voisins du Sud et favoriser le rétablissement du fonctionnement de l’OMC. Le positionnement canadien laisse croire que la stratégie de confrontation du Président Trump est peut-être plus efficace qu’on ne le souhaiterait. C’est peut-être en pensant à l’élection de M. Trump que la Vierge Marie eut ces mots pour le Canada.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)