Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU) / La protection des migrants contre les disparitions forcées ou involontaires (...)

La protection des migrants contre les disparitions forcées ou involontaires : une approche basée sur les droits humains

Revue internationale de la Croix-Rouge, Volume 99 – n°905 – Les disparus , par Clinique internationale de défense des droits humains (CIDDHU), Bernard Duhaime

Bernard Duhaime est professeur au Département des sciences juridiques de l’UQAM et cofondateur de la CIDDHU

Ce texte propose d’aborder les disparitions forcées de migrants survenant durant leur parcours migratoire, ou une fois à destination, un phénomène n’ayant pas encore été exploré dans la littérature. Il traite de l’application du cadre normatif et analytique issu du droit international des droits de la personne et du droit des migrations aux disparitions forcées de migrants. Il est ensuite question des facteurs qui peuvent contribuer à ce phénomène dans divers contextes, dont celui des disparitions de migrants menées pour des raisons politiques, celles ayant lieu lors de la détention et de la déportation de migrants, de même que celles qui s’inscrivent dans le cadre d’activités de trafic ou de traite de migrants.

Pour lire l’article intégralement, veuillez consulter le site de la Revue internationale de la Croix-Rouge.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)