Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Institut d’études internationales de Montréal (IEIM) / Région du Sahel : enjeux humains, économiques, éducatifs et de (...)

Région du Sahel : enjeux humains, économiques, éducatifs et de sécurité

Lundi 9 novembre 2020, de 12h à 13h30, en ligne

Plus que quelques jours pour vous inscrire – Événement organisé dans le cadre des Rendez-vous Gérin-Lajoie

À l’occasion des Rendez-vous Gérin-Lajoie, l’IEIM est heureux de vous convier à un important panel le 9 novembre prochain, de 12 h à 13 h 30.

L’événement, organisé dans le cadre des Rendez-vous Gérin-Lajoie, permettra de dresser un état des lieux et de présenter une analyse interdisciplinaire de la situation actuelle en Afrique, et plus particulièrement dans les pays du Sahel (Mali, Burkina Faso, Niger), par des experts universitaires des unités membres de l’IEIM (Chaire Raoul-Dandurand, Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest, Chaire UNESCO de développement curriculaire) et des partenaires de développement du Québec œuvrant dans cette région (CECI).

La table ronde s’adresse tant à la communauté universitaire qu’au grand public, et sera enregistrée. L’IEIM souhaite remercier ses nombreux partenaires pour leur soutien aux RVGL, notamment le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Québec (MRIF), l’UQAM et le Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM).

Avec la participation de :

Animation

Destiny Tchéhouali, professeur au Département de communication sociale et publique de l’UQAM, co-directeur du GERACII et directeur de l’ORISON et membre de la Chaire UNESCO en communication et technologies pour le développement

Panélistes

Bruno Charbonneau

Bruno Charbonneau est professeur agrégé en études internationales et directeur du Centre sur la gouvernance sécurité et de crise (CRITIC) au Collège militaire royal de Saint-Jean. Il est aussi directeur du Centre FrancoPaix en résolution des conflits et missions de paix de la Chaire Raoul-Dandurand à l’UQAM, ainsi que professeur associé à l’Institut d’études internationales de Montréal (IEIM). Ses travaux portent sur les interventions internationales dans les conflits armés. En particulier, il étudie les dynamiques régionales et internationales en matière de gestion et de résolution des conflits en Afrique de l’Ouest francophone, les conséquences de la « division du travail » entre les forces internationales contre-terroristes et les forces onusiennes du maintien de la paix au Sahel. Il développe également un projet de recherche sur les liens entre les conflits armés, la contre-insurrection et les changements climatiques.

Zakaria Soré

Zakaria Soré est enseignant-chercheur, maître-assistant au département de sociologie de l’Université Joseph Ki-Zerbo au Burkina Faso. Il est en outre chercheur associé de la Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest (Chaire ICAO) de l’UQAM, et postdoctorant dans le Programme Pilot African Postgraduate Academy (PAPA) Fellow à Point Sud de Bamako (Mali). Il travaille actuellement sur un projet de recherche intitulé « Péril terroriste et reconfiguration des relations forces de défense et de sécurité (FDS) et groupes de vigilantisme au Burkina Faso ».

Marie Nathalie LeBlanc

Anthropologue et professeure au département de sociologie de l’UQAM, Marie Nathalie LeBlanc est titulaire de la Chaire de recherche sur l’islam contemporain en Afrique de l’Ouest. Ses principales publications traitent des transformations religieuses en Afrique de l’Ouest, de la société civile, de la jeunesse et des femmes. Elle dirige présentement un projet de recherche intitulé : « Que sont devenus les marabouts ? Trajectoires occultes et changements sociaux en Afrique de l’ouest » (CRSH, 2017-2021). Son intervention portera sur le thème des musulmanes face au contexte de violence dans le Sahel.

Patrick Charland

Patrick Charland est professeur titulaire au département de didactique de l’UQAM. Il est co-titulaire de la Chaire UNESCO de développement curriculaire, qui a notamment accompagné le Niger il y a quelques années dans l’élaboration d’une réforme orientée sur les compétences et situations de vie en éducation de base au Niger. Depuis l’an dernier, à partir d’un réseau de collaborateurs au Sahel, l’équipe de la Chaire travaille à cartographier les modalités de formation des enseignants de l’éducation de base au Sahel francophone (Niger, Mali, Burkina, Tchad, Sénégal).

Maïmouna Dioncounda Dembélé

Maïmouna Dioncounda Dembélé est spécialiste en égalité femme-homme et directrice pays Mali du Centre d’étude et de coopération internationale (CECI). Très jeune, elle a commencé à militer dans les organisations de défense des droits humains et a œuvré au sein de différentes structures de renom, dans les domaines de la démocratie, de la promotion et de la défense des droits humains. Elle exposera le point de vue d’un organisme de coopération sur le terrain, notamment au Mali, qui s’intéresse aux enjeux de renforcement du pouvoir économique des femmes, à la gestion de crise et aux changements climatiques.

Inscription obligatoire : https://uqam.zoom.us/webinar/register/WN_4wn6VFUTQDeR6HCz25EHRg

Information : https://rvgl.ca
ieim@uqam.ca

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)