Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Chaire Raoul-Dandurand en études stratégiques et diplomatiques / L’Intervention armée peut-elle être juste ?

L’Intervention armée peut-elle être juste ?

Aspects moraux et éthiques des petites guerres contre le terrorisme et les génocides , par Pierre de Senarclens, John Langan, Anne Leahy, Frédéric Mégret, Nathalie Oman, Karine Prémont, Jean-François Rioux, Marco Sassòli, Daniel Marc Weinstock

Sous la direction de Jean-François Rioux

L’utilisation de la violence est-elle moralement justifiée en matière de relations internationales ? Telle est, au nom du droit d’ingérence humanitaire, la question que pose notre époque, à partir des multiples conflits qui font l’actualité. Les cas de la Yougoslavie, du Rwanda, du Kosovo, du Darfour, de l’Afghanistan et de l’Irak ont soulevé la possibilité d’utiliser une force militaire modérée pour protéger des populations en péril, restaurer la démocratie, éliminer des armes de destruction massive ou neutraliser des terroristes. Or, l’ampleur des débats sur ces problèmes démontre une grande diversité des attitudes politiques et morales en Occident sur l’usage de la force pour des objectifs à caractère humanitaire. Ce livre présente les contributions d’experts dans lesquelles se confrontent des arguments variés sur la justice, la légitimité, la légalité et la pertinence des interventions armées modernes.

Collection Points Chauds – Fidès
2007, 280 pages, ISBN 987-2-7621-2803-1

24,95 $

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)