Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Groupe de recherche sur l’intégration continentale (GRIC) / L’extrême droite en Europe ; France, Autriche, Italie

L’extrême droite en Europe ; France, Autriche, Italie

Mot de l’éditeur :

Faut-il avoir peur des néo-fascistes ? Voici une analyse fouillée des succès électoraux de l’extrême droite en Europe ces dernières années : leurs raisons, leurs limites et les passions qu’ils suscitent. Au printemps 2002, la France a en effet subi un véritable électrochoc avec la victoire de Jean-Marie Le Pen au premier tour des élections présidentielles. Auparavant, l’inclusion du Parti de la liberté (FPÖ) de Georg Haider dans un gouvernement de coalition conservateur déclenchait une tempête de protestations pan-européennes. Quant à Silvio Berlusconi, Gianfranco Fini et Umberto Bossi, leur arrivée au pouvoir en Italie en mai 2001 a suscité de grandes inquiétudes pour l’avenir de la démocratie ita-lienne.Au tournant du XXIe siècle, les succès électoraux de l’extrême droite en Europe déchaînent les passions et alarment bien des observateurs. Peut-on vraiment parler d’un retour du fascisme ? Quelles sont les conditions qui ont favorisé l’émergence des partis d’extrême droite ? Doit-on envisager le phénomène à l’échelle européenne et quelles distinctions faut-il faire entre les succès d’un Le Pen, d’un Haider ou d’un Berlusconi ? Ces questions et bien d’autres sont abordées dans ce livre qui fait ressortir nettement la logique des succès des forces situées à la droite du spectre politique, ainsi que les limites de ces succès.

136 pages, ISBN 9782762125993

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)