Accueil
Accueil CEIM / Accueil GGT / Mondialisation, institutions et nouvelle diplomatie commerciale / Le commerce verticale et la compétitivité

Le commerce verticale et la compétitivité

Libre échange, 2012 , par Pierre-Paul Proulx

Introduction
Les données sur les exportations présentement disponibles attribuent la valeur ajoutée totale au dernier pays qui exporte. Or, cette mesure surestime la valeur des exportations pour le pays exportateur car elle comptabilise la valeur des biens et services chaque fois qu’ils passent une frontière. Dans certains cas, les composantes d’un produit ou d’un service peuvent ainsi être comptées deux ou trois fois. Il se peut aussi qu’un intrant comprenne non seulement des biens intermédiaires mais aussi des biens finis.

Pour lire la suite de l’article Le commerce verticale et la compétitivité, cliquer ici.

Partager

Partager sur Facebook  
Gouvernance Globale du Travail (GGT) ggt @uqam.ca Plan du site Haut Haut
Université du Québec à Montréal (UQAM)    Institut d'études internationales de Montréal (IEIM)    Centre d'études sur l'intégration et la mondialisation (CEIM)    CANADA    Ressources humaines et Développement social Canada    Conseil des relations internationales de Montréal (CORIM)