> >
  • Justin Massie

    Co-directeur, Réseau d’analyse stratégique (RAS)


    Justin Massie est professeur titulaire de science politique à l’Université du Québec à Montréal et co-directeur du Réseau d’analyse stratégique. Il fut titulaire de la Chaire de recherche Fulbright sur les relations canado-américaines à Paul H. Nitze School of Advanced International Studies (SAIS), Johns Hopkins University, en 2019. Ses recherches portent sur les interventions militaires multinationales, la transition mondiale de la puissance, la paradiplomatie et la politique étrangère et de défense du Canada. Ses travaux ont notamment été publiés dans les revues Foreign Policy Analysis, Contemporary Security Policy, Comparative Strategy, Revue canadienne de science politique, International Journal (lauréat du meilleur article publié en 2017), Journal of Transatlantic Studies, Canadian Foreign Policy Journal (lauréat du meilleur article publié en 2008) et Études internationales (lauréat du meilleur article publié en 2011). Il est l’auteur de Francosphère : l’importance de la France dans la culture stratégique du Canada (PUQ, 2013) et a co-dirigé Paradiplomatie identitaire : Nations minoritaires et politique extérieure (PUQ, 2019) et America’s Allies and the Decline of U.S. Hegemony (Routledge, 2019).


    Recherche et expertise

    Champs d’expertises

    • Sécurité internationale
    • Politique étrangère
    • Interventions militaires

    Publications

    Publications importantes


Publications et conférences (24)

Nous joindre

Adresse postale
Observatoire de l’Asie de l’Est
Département de science politique
Université du Québec à Montréal
CP 8888, succursale Centre-Ville
Montréal (Québec) H3C 3P8 CANADA

Téléphone : 514 987-3000, poste 2296
Télécopieur : 514 987-0397
oae@uqam.ca

Présentation

L’Observatoire de l’Asie de l’Est (OAE), établi en 2013 par le Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation (CEIM) à l’Université du Québec à Montréal, a comme mission d’observer, de présenter et d’analyser l’économie politique, la géopolitique, la géo-économie et les questions de sécurité de cette région, c’est-à-dire les deux Corées, la Chine, Taïwan, le Japon ainsi que les onze pays d’Asie du Sud-Est, en lien avec la mondialisation, les processus d’intégration régionale et leurs modèles de gouvernance et de régulation.

Abonnez-vous au bulletin